Poésie de l'Abandon en Haute-Bourgogne

L'activité des Hommes, notamment l'activité économique, façonne les territoires et les lieux de vie. A certains moments, elle les transforme en y ajoutant les édifices et les outils nécessaires aux développements en cours, puis, parfois, le ralentissement ou la disparition de certaines activités devenues obsolètes se voit très directement dans l'abandon progressif des lieux de vie ou de travail devenus inutiles.

En attendant que des créateurs/entrepreneurs imaginent de nouvelles activités en phase avec ces territoires, c'est une certaine poésie de la nostalgie et de la tristesse qui y règne.

Lors de mon dernier périple, j'ai passé quelques jours dans une région dont l'activité se ralentit depuis plusieurs décennies et dont la population a diminué de moitié en cinquante ans.

J'espère par ces quelques photos prises dans des villages de Haute-Bourgogne vous faire sentir cette poésie triste liée à l'exode rural.


Autour de Recey-sur-Ource, l'activité agricole persiste malgré toutes les difficultés


Tous les bâtiments agricoles ne sont plus utiles

L'habitat, lui-aussi, subit la baisse de la population

Signes d'un activité limitée

Reflets de vie

L'Abandon


Les anges n'y peuvent rien

Plus de client

En attendant les prochains propriétaires

Maintenance réduite

Décrépitude


Zone d'accueil

Le train ne siffle plus à Recey-sur-Ource

Quelques années ont passé.

Chemin de Fer végétalisé

Vestiges de l'activité marchandises sur le site de l'ancienne gare à Recey-sur-Ource

La nature tente un come-back sur les marches d'Essarois

Pour amateur de sérénité

19 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout