Locmaria intimiste et violence de l'océan

Ma dernière sortie photographique sur l'île de Groix, dimanche dernier, était centrée sur Locmaria et la Pointe des Chats, dans la partie sud-est de l'île.

J'y ai été frappé par le contraste entre l'ambiance du village de Locmaria, havre protégé et intimiste, avec la violence de l'océan si proche.

Violence suggérée seulement car les conditions météo étaient encore calmes, mais violence bien perceptible sur cette partie de la côte, basse mais hérissée de rochers parmi lesquels émergent à marée-basse les restes d'un ancien naufrage, le cargo Grec SANAGA.

Je vous offre ces quelques photos de maisons de village abritant une exposition, du phare de la pointe des Chats, et des restes de métal rouillés vivant en osmose avec l'eau, le Granit, les algues et les lichens.

Intimité d'un village

Lieu d'Exposition

Spectacle

Mémoires

Présence

Clin d'oeil

L'oeuvre de la mer

Une eau si claire et calme

51 ans après

Comme un étendard

La mer victorieuse

Vie osmotique

Désolation

Face au trafic de, et vers, Lorient


Le jour tombe, il veille

Les nuages montent sur l'entrée du port de Locmaria

Je vous offre ces quelques photos de maisons de village abritant une exposition, du phare de la pointe des Chats, et de restes de métal rouillés vivant en osmose avec l'eau, le Granit, les algues et les lichens.

140 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout